logo Centre Technique du Bâtiment

Expertises - Litiges - Médiations

Diagnostiquer la mérule

Diagnostiquer la mérule

La mérule est une véritable lèpre pour les maisons, dans un environnement humide et avec peu de lumière elle peut se développer de 50cm par mois.
Trop de sociétés profitent de la panique de l’occupant pour sur-estimer les travaux. Ils font tout démonter à tord et à travers et les devis s’envolent.

Les sociétés commerciales profitent que le mot « expert » ne soit pas réglementé contrairement au mot « avocat » pour qu’il y ait confusion pour le particulier qui va parfois préférer faire venir un « faux » expert gratuitement au lieu de payer un véritable expert. Il sont alors face à un commercial qui vient gratuitement mais dans le but de vendre le plus possible de traitements en racontant tout et n’importe quoi. Ils vous font ensuite signer des conditions générales de vente indiquant qu’ils ne sont pas responsable en cas de problèmes de santé, et que la recherche de fuite complémentaire devra être faite par un homme de l’art à la charge du propriétaire !.

(Qui vient gratuitement sans aucun intérêt derrière ?)

On vous demande ensuite de quitter les lieux durant 2 semaines car la zone est trop cancérigène, et cela ne dérange personne que l’occupant revive dans un volume clos, avec des vapeurs toxiques.

La plus-part des conditions générales de vente des applicateurs indiquent qu’ils ne sont pas responsables de la recherche des facteurs de développements des spores, qui reste à la charge du propriétaire, et ne seront pas responsables en cas de maux de tête, problèmes de thyroïde, pertes de cheveux ou cancers.

Heureusement, nul n’est besoin de tout démonter ou de bombarder des produits chimiques.
Expert Agréé par la Communauté Européenne,  Major de la faculté des Droits et des Sciences de Rouen, expert judiciaire, nous définissons les facteurs d’apparition et de de croissance de la mérule et tout autre champignon de maison. Grâce à des outils de mesures adaptés en fonction de chaque situation (caméra thermique, hygrométre à impédance, caméra endoscopique, anémomètre, hygromètre etc), nous déterminons les sources alimentaires afin qu’elles soient bien supprimées.

Nous avons fait des études pour des musées, la charpente de l’église de St Austreberthe , château de l’Aigle, Mairie de Staples, Mairie de Montrecourt, la tour de l’Horloge de Guines, Châteaux de la Loire…pour des surfaces allant jusqu’à
1 500 m2
Le prix moyen d’une éradication de champignons de maison est généralement inférieur à 2 000 €, honoraire du CTB compris (sans traitement), et même parfois seulement quelques centaines d’euros.
Nous sommes très loin des devis établis par les sociétés qui essaient de prendre le plus d’argent possible.

Il faut cependant faire très attention, car inversement, le particulier qui essaie de se débrouiller seul commet de grosses erreurs, comme nettoyer avec de l’eau de javel, qui va accélérer le développement de la mérule au lieu de le supprimer, se déplacer avec des spores sous ses chaussures et se retrouver avec des champignons partout quelques mois plus tard etc.

Cela reste donc un travail d’expert, qui déterminera les facteurs à supprimer et comment le faire sans utiliser de produits chimiques cancérigènes qui seront inhalés pendant des années par l’occupant.
Un chantier mal maitrisé pourra coûter plus de 50 000 € en devis sur estimés ou inversement à cause d’un champignon qui aura continué à se développer et qui aura mangé un plancher d’étage complet qu’il faudra refaire.

Un chantier pris à temps ne coûtera pratiquement rien !

Vous souhaitez qu’un expert vous apporte la solution, Contactez-nous !

Petit rappel sur les champignons de maison

diagnostic-merule

Comme tout organisme vivant, un champignon a besoin de s’alimenter. Il lui faut donc, à boire, à manger, et un environnement favorable. L’environnement doit donc être humide et avec peu de lumière dans un premier temps.
Si on dépose des graines de blé sur du carrelage, il ne va pas pousser, si on laisse une culture sans aucune hydratation, elle meurt. Il en est de même pour les champignons de maison ou de toutes espèces..

Pour passer à la fructification, il aura besoin de lumière pour faire de la photosynthèse, et c’est à ce moment là qu’il sera découvert. C’est le problème de ces infestations, qui se font dans un premier temps dans des vides de constructions (dessous d’escalier, grenier, doublages, planchers ..)
Pour s’alimenter, son seul aliment est la cellulose, contenue dans le papier, bois, carton etc. Il ne mangera pas de briques, plâtre, béton, carrelages.., seulement des dérivés de cellulose. Pour ce faire, encore faudra-t-il que l’aliment soit très humide. Un champignon ne mangera donc pas du bois sec (inférieur à 20 % d’humidité).

A partir du moment où l’on supprime un de ces facteurs, le champignon va mourir.
C’est ainsi que l’on découvre parfois un champignon de plusieurs mètres carrés en cassant une cloison pour faire de la rénovation, mais déjà mort parce qu’il s’alimentait par une fuite de douche qui a été réparée.
A partir du moment où le support n’a pas perdu sa résistance, et que le substrat est clairement défini, même si on laisse le champignon en place, il arrêtera de se développer, et va se dessécher en quelques semaines.

C’est donc très souvent à tord que les sociétés démontent la moitié d’une maison, pour un champignon. La seule difficulté est de ne pas se tromper sur ses sources alimentaires et d’être certain qu’elles soient bien supprimées.
On voit fréquemment des mérules qui reviennent au bout d’un an ou deux, mais dans un autre endroit, parce que le professionnel s’est contenté de traiter la zone infestée sans diagnostiquer la totalité de l’enveloppe, ni les ponts thermiques, ni la perméance, ni l’hygrométrie, ni les menuiseries, ventilations etc etc.

Faire appel à un expert est la solution qui vous permettra d’éradiquer de manière efficace et définitive vos champignons de maison et ce à moindre coût, de façon entièrement naturelle, sans aucun produit chimique cancérigène, dans le respect des normes Européennes, pour votre santé, celles des futurs occupants, et de la planète.

Alors, préférez-vous payer un expert qui vient sans intérêt financier, qui est diplômé pour cette pathologie, ou faire confiance à un commercial qui vient gratuitement vous vendre un maximum de produits pour un maximum de profits ?

Préférez-vous payer des travaux qui supprimeront les causes et regarder le champignon mourrir en quelques jours ou quelques semaines naturellement, ou remplir vos murs de produits cancérigènes ?